Comité Stratégique de Filière Bois

Le 18 octobre 2013, Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement Productif, et Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, ont créé le Comité Stratégique de la Filière Bois.

La vice-présidence de ce Comité a été confiée à Luc CHARMASSON (Lettre de mission), industriel à la tête d’entreprises de charpentes et de structures en bois, Président du groupe GIPEN, Président de l’Union des Industries du Bois (UIB), Président de France Bois Industries Entreprises (FBIE) et Vice-Président du CODIFAB.

Les travaux du CSF Bois visent le développement de la filière industrielle, le renforcement de sa compétitivité, la création d’emplois en France, ainsi que la valorisation de la ressource forestière française en optimisant les utilisations.

Le CSF Bois devra notamment contribuer à élaborer une politique de filière répondant aux principaux enjeux suivants :

  • Construire une vision stratégique nationale interministérielle et interprofessionnelle ;
  • Valoriser la ressource française du bois sur tous les marchés du futur ;
  • Développer la construction qui est le 1er débouché immédiat ;
  • Rétablir la continuité de la chaîne de valeur de la production française de la ressource au produit transformé.

Le CSF Bois procédera à :

  • Une réflexion stratégique sur la situation de la filière à partir des éléments de diagnostic existants, puis la définition d’objectifs ciblés sur les principaux enjeux, assortis d’indicateurs permettant d’en suivre la progression ;
  • L’élaboration d’un contrat de filière, dont le Plan National d’Action pour l’Avenir des industries de transformation du bois (PNAA), élaboré sur la base des rencontres régionales pour l’avenir de l’agroalimentaire et du bois, constitue une amorce, ciblant les principales priorités qu’il conviendra de décliner en un plan d’actions précis, portant l’engagement des professionnels et des pouvoirs publics. Le contrat de filière reprendra aussi les conclusions des travaux conduits dans le plan bois II initié par la DHUP en faveur du bois dans la construction, ainsi que celles du Plan « industries du bois » de la Nouvelle France Industrielle.

Les groupes de travail

Les Groupes de Travail sont les principaux producteurs du contrat de filière. Ils partagent les objectifs du CSF : « développer la filière industrielle, renforcer sa compétitivité, créer des emplois en France, valoriser la ressource française en en optimisant les utilisations ».
Ils sont convaincus de l’intérêt d’aborder ces objectifs solidairement « en filière », toutes les utilisations du bois étant liées par la ressource, par l’attractivité du bois sur les marchés et par la complémentarité des segments dans l’économie circulaire.

cercle-vertueux-de-la-filiere-bois

GT1 – Outils et analyse stratégique 

Président : Tanguy MASSART

Un diagnostic de l’état de la filière bois sera proposé et partagé par le GT1. Celui-ci compilera les éléments de diagnostic existants et mettra en évidence les indicateurs de suivi de la santé de la filière. Il identifiera les actions à mettre en place pour doter la filière d’outils de suivi stratégique : observatoire économique, observatoire social et observatoire de la biomasse.

GT2 – Financement et accompagnement des entreprises 

Président : Jacques ROLLET

L’objectif est de structurer le segment industriel de la filière bois en veillant à enrayer la désindustrialisation actuelle, à favoriser l’émergence de leaders et de stratégies d’alliances inter-entreprises dans et en dehors de la filière.

Les voies de développement d’une offre compétitive seront identifiées, en liaison avec les GT Innovation-développement marketing et Innovation-développement technique.

Le GT2 identifiera des modes de financement et d’accompagnement adaptés à ces objectifs (accompagnement individuel ou coopération inter-entreprises) et recherchera les synergies possibles avec les Régions.

GT3 – Emploi-compétences

Co-présidents : Jean-Marc DESMEDT et Patrick BLANCHARD

L’objectif est de promouvoir et développer les emplois.

Sur la base d’un état des lieux, le GT analysera les opportunités de développement des emplois, les besoins d’évolution des compétences et d’adaptation de l’offre de formation en termes quantitatifs et qualitatifs. Il étudiera également les conditions d’une meilleure attractivité des métiers de la filière bois, et la transmission des entreprises.

GT4 – Innovation-développement technique-industriel

Président : Jean-Baptiste MOULIE

L’objectif est le renforcement de la R&D et de l’innovation, en s’attachant notamment à valoriser la ressource feuillue.

Le GT identifiera de façon concertée les grands axes de la feuille de route technologique qui impacteront les travaux des centres techniques de la filière. Il visera également à une meilleure articulation entre les différents acteurs de l’écosystème de l’innovation, notamment le transfert de l’innovation vers les entreprises.

GT5 – Innovation-développement marchés-export

Président : Jean-Marie LACOMBE

L’objectif est le renforcement de l’innovation marketing pour de nouveaux usages et la recherche design permettant de différencier les produits français et viser la montée en gamme et la valeur ajoutée.

Le GT apportera aux stratégies de valorisation des entreprises des idées pour mieux intégrer les évolutions de la demande en anticipant les attentes du consommateur. Il proposera des actions pour que l’innovation marketing apporte de manière complémentaire à l’innovation technique. Il proposera également un plan export qui privilégiera les produits à forte valeur ajoutée et freinera les exportations de matière première.

GT6 – Approvisionnement

Co-présidents : Philippe SIAT, François POULINGUE et Robert DAVEZAC

L’objectif est d’optimiser les usages de la ressource française, en mobilisant le bois en faveur des industries françaises, en travaillant sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

En partant du marché, concernant l’approvisionnement de la deuxième transformation il fera des propositions d’actions pour améliorer l’usage de la ressource française proposée par la première transformation française.

Concernant l’approvisionnement des industries de la première transformation, le GT fera des propositions pour sécuriser les approvisionnements entre les différents maillons de la filière, et améliorer la logistique.

Enfin, concernant la crise d’approvisionnement que traversent tous les secteurs utilisateurs de bois, le GT proposera dans les meilleurs délais des actions destinées à atténuer l’impact économique et social des ruptures d’approvisionnement sur les prochains mois, en lien avec les IRB (Interprofessions Régionales du Bois).

GT7 – Transition Ecologique

Co-présidents : Pierre PIVETEAU et Christian PIQUET

L’objectif est de promouvoir l’apport de l’ensemble du segment industriel de la filière forêt-bois à la transition écologique.

Constatant la complémentarité des usages du bois, le GT fera des propositions concernant la politique du bois énergie qui seront examinées dans le cadre de la prochaine loi sur la transition énergétique.

Le GT fera des propositions pour mettre en évidence et encourager le rôle de la filière dans la sobriété et l’efficacité énergétique, en particulier dans la construction.

Des actions pour renforcer l’économie circulaire de la filière et la valorisation des déchets seront étudiées.

Le GT s’attachera à simplifier l’environnement réglementaire des entreprises.